Un séjour dans la Grande Île se prépare à l’avance. Antananarivo est en effet à environ 10 heures 45 minutes de vol depuis Paris. Afin de profiter du voyage, que ce soit en famille, en couple ou entre amis, il va falloir bien se renseigner, notamment sur les documents utiles pour franchir le territoire Malagasy. Une information de ce genre n’est pas à prendre à la légère pour éviter d’être refoulé une fois à l’aéroport.

Le visa électronique : un document nécessaire pour un séjour à Madagascar

Pour se rendre à Madagascar, il est désormais possible de faire une demande d’e-visa. L’autorité malgache a mis en place un système d’exemption de visa pour permettre aux touristes d’obtenir facilement un visa officiel Madagascar. Il suffit de remplir correctement un formulaire en ligne. Pour ce faire, le visiteur devra y renseigner les informations sur son passeport, le type de visa souhaité ainsi que les dates du séjour et l’aéroport d’arrivée. Il est possible de procéder à la demande jusqu’à six mois avant l’arrivée dans le pays. À noter que cette autorisation de voyage donne les mêmes droits que le visa ordinaire.

Concernant les frais, l’individu bénéficie d’un paiement sécurisé via Internet et par carte de crédit. Dès que le paiement sera effectué, il recevra un lien par courriel pour télécharger son visa électronique. En général, le délai de traitement de la demande est de 48 à 72 heures. Une fois le document reçu, il faudra l’imprimer ou le sauvegarder sur son Smartphone. Il ne reste plus qu’à le présenter au guichet accompagné d’un passeport valide. Pour information, l’interface en ligne est uniquement accessible aux touristes souhaitant séjourner à Madagascar 30, 60 ou 90 jours. Bien sûr, une demande auprès de l’ambassade de la Grande Île à Paris est aussi une autre option.
Quelques sites touristiques à voir absolument une fois dans la Grande Île

Après avoir entamé les démarches nécessaires pour l’obtention du document de voyage, il est grand temps de découvrir Madagascar. C’est l’occasion pour les visiteurs de profiter pleinement des activités à faire sur l’île. Une première escapade sur l’île Rouge est une aubaine pour visiter le parc national de Ranomafana. Situé près de la ville de Fianarantsoa, ce site d’exception renferme une végétation fabuleuse et couvre plus de 30000 hectares de forêt tropicale humide. Le parc abrite une faune unique avec des espèces rares qui, malheureusement, sont en voie d’extinction.

Les adeptes de la nature et des animaux ne seront pas déçus de cette visite. Des lémuriens, des oiseaux et des chauves-souris cohabitent dans cette forêt. Les touristes y découvriront aussi des espèces végétales uniques au monde et qui ne poussent que dans cet endroit. Les férus de la randonnée ne manqueront pas de s’aventurer dans les dédales forestiers et partir à la découverte d’espèces rares. D’autres parcs comme celui de l’Isalo ou d’Andasibe valent également le détour le temps d’un weekend-end ou de quelques jours. Les plages de Nosy-Be ou de l’île Sainte-Marie sont de même immanquables pour profiter d’une bonne baignade et se détendre.